Du cubisme dans les luminaires ?

Intrinsèquement liés, le monde de l’art et celui du design s’appuient l’un sur l’autre pour s’inspirer et proposer des projets originaux. 

Le domaine du luminaire ne faisant pas exception, le design de l’éclairage s’inspire de l’histoire de l’art. 

Aujourd’hui, nous mettons en lumière la période cubiste ! 


Mouvement moderne majeur du début du XXe siècle, le cubisme s’adonne à déconstruire le réel grâce à la multiplication des points de vue. Dans une volonté de rompre avec la représentation naturaliste, l’art cubiste s’écarte du principe d’imitation de la nature.

Édifié par des artistes de renom tels que Cézanne, Pablo Picasso ou Georges Braque, le cubisme a non seulement inspiré le monde de l’art mais aussi celui du design. 

Ce mouvement artistique déconstruit totalement le « beau » traditionnel et s’attarde à donner une expérience plus lisible du monde grâce au procédé multifocal.

Réalisme abandonné et perspective réinventée 

Influencé par l’émergence de la photographie, l’art cubiste ne tente plus de représenter la réalité perçue d’un seul point de vue.

L’artiste présente l’objet sous de multiples perspectives pour représenter l’objet dans un contexte plus large. L’art cubiste permet donc de saisir toute la réalité d’un objet d’un coup d’œil grâce à l’utilisation de plusieurs points de vue.

Composées de plusieurs disques lumineux, les suspensions de collection Focus dessinées par Yuji Okitsu pour DCW donnent l’illusion de cercle sans relief. Inspirées par les planètes que le designer fait flotter dans une atmosphère légère, ces disques, semblables à des lentilles convexes, créent du volume dans l’espace.  

L’applique murale Origami de chez Vibia se présente sous la forme d’une feuille pliée. Prenant son inspiration dans l’art japonais éponyme, Origami est dotée d’un design aux lignes simples et déstructurées créant un effet trompe-l’œil.

Les luminaires Wireflow donnent une impression de relief grâce à leur structure de câbles fins se terminant par quatre têtes lumineuses. Graphique et captivante, la collection Wireflow est une interprétation moderne des lampes araignée notamment par l’architecture géométrique faite de longues tiges, qui la compose.

L’utilisation de formes géométriques

A son apogée dans la période du cubisme analytique, l’utilisation de formes géométriques simples permet de déstructurer les éléments du réel et de les dépeindre sous divers angles. Ainsi, ces formes géométriques reconnaissables permettent aux artistes de situer les objets représentés dans un univers fragmenté. 

Comparé à un tableau, le plafonnier Venn de chez Wever&Ducré arbore un design chic et contemporain. Conçu à partir de carrés en aluminium de différentes tailles, les plus épais permettant la jonction entre ceux sous la forme de cadres fins, ce luminaire surprenant entre dans les codes géométriques du cubisme.

La collection Arrangements de la maison Flos occupe l’espace de manière extravagante. Ce système modulaire d’éléments géométriques lumineux s’inspire du parallèle entre le design de luminaires et leur rapport à l’échelle humaine. Cercles, carrés ou encore ligne, cette suspension vient donner une inspiration cubiste grâce aux lignes précises et fines qui façonnent les éléments qui la composent.

L’importance de la variation lumineuse

Représenter un élément sous des angles multiples nécessite obligatoirement un jeu de lumière. 

Si les formes ne reçoivent pas d’éclairage en tant que tel, l’artiste cubiste s’adonne à émettre des variations lumineuses au moyen de points de lumière et de facettes plus sombres afin de mettre en valeur son modèle.

Les appliques murales Meridiano de chez Vibia et Clava Up de chez Umage mélangent toutes deux un design à la fois moderne et bohème. Projetant un entre ombre et lumière sur les murs, l’une à l’extérieur dessine des rayons de soleil dès la tombée de la nuit, l’autre en intérieur s’affirme comme le complément parfait d’un mur d’exposition.

L’inspiration des objets du quotidien

Le cubisme étant un art du quotidien, son iconographie initiale s’inspire du quotidien des artistes à Montmartre. 

Dans cette retranscription de leur environnement, le cubisme ose capter des objets de la vie.

L’écrivain Daniel-Henry Kahnweiler affirmait à ce sujet que le cubisme nous permettait de: « découvrir un monde d’objets de tous les jours que nous n’avions jamais regardés »  

La lampe à poser Block de chez Design House Stockholm retranscrit tous les principes du cubisme. L’ampoule, objet du quotidien, se retrouve gelée et emprisonnée dans un bloc cubique en verre, semblable à un glaçon, permettant de l’observer sous différents angles.


La période cubiste s’avère alors être un réel moteur d’inspiration pour le design de l’éclairage. 

Pour plus d’informations, contactez-nous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s