Tout savoir sur les normes des luminaires d’extérieur et de salles de bain

A l’intérieur comme à l’extérieur, les installations électriques peuvent être exposées à l’humidité. A travers cet article, nous vous présentons les dangers et les risques que vous encourez si vous choisissez un luminaire qui n’est pas adapté à votre environnement. Les principaux risques encourus sont alors : incendie, électrisation voir électrocution.

Voici les recommandations et les précautions à suivre minutieusement pour garantir le bon fonctionnement du matériel et votre sécurité.

Les luminaires extérieurs sont très appréciés pour leur praticité et leur esthétisme. Ils mettent en valeur un jardin ou une maison, bornent une allée, éclairent les lieux de passage. Voici quelques conseils qui vous garantiront un éclairage de longue durée et une lumière sécurisée.

Il est important et obligatoire de prendre en compte l’indice de protection. Cet indice classe le niveau de protection qu’offre un matériel aux intrusions de corps solides et liquides. Le code IP se compose de deux chiffres :

Le premier chiffre indique le niveau de protection d’un objet contre les corps étrangers :

  • 0 : Aucune protection
  • 1 : Protégé des particules de moins de 50mm
  • 2 : Protégé des particules de moins de 12,5 mm
  • 3 : Protégé des particules de moins de 2,5 mm
  • 4 : Protégé des particules de moins de 1 mm.
  • 5 : Protégé de la poussière
  • 6 : Complétement protégé de la poussière

Le second chiffre indique quant à lui le niveau d’étanchéité à l’eau et à l’humidité :

  • 0 : Aucune protection
  • 1 : Protégé de la chute verticale de gouttes d’eau
  • 2 : Protégé des gouttes d’eau faisant un angle de 15°
  • 3 : Protégé de la pluie battante à 60°
  • 4 : Protégé des projections d’eau venant de toutes parts
  • 5 : Protégé des jets d’eau
  • 6 : Protégé des jets d’eau puissants
  • 7 : Submersible, attention à la pression et au temps conseillés
  • 8 : Submersion prolongée

Quelques petits exemples :

Un IP 23 concerne les appliques près des entrées et les auvents qui sont en contact direct avec les précipitations à 60° et les corps solides supérieurs à 12mm.

Un IP 44 concerne les façades ou les recoins sous un toit tels que les luminaires encastrés, les appliques ou les guirlandes. Cet indice garantit une protection contre les corps solides supérieurs à 1mm de diamètre et les projections d’eau.

Un IP 65 concerne les appareils pouvant être exposés à un jet d’eau comme les bornes ou les projecteurs installés à couverts. Cet indice permet de résister à la poussière et aux jets d’eau.

Un IP 67 concerne les luminaires exposés aux intempéries placés directement dans votre jardin ou votre terrasse. Ils sont donc étanches en cas d’immersion temporaire et résistent aux fortes pluies et aux sols humides.

Un IP 68 concerne les projecteurs étanches immergés conçus pour éclairer dans les plans d’eau, les fontaines ou encore les piscines.

Il est donc très important de bien choisir vos luminaires d’extérieurs.


Dans la maison, une pièce est particulièrement exposée à l’humidité : la salle de bain.

C’est pourquoi il est important et obligatoire de sécuriser cette pièce. Les règles d’installation électrique sont sérieuses. On parle alors de normes (NFC 15-100).

La majorité des salles de bains ne comporte pas de fenêtre. C’est pourquoi, trois sources de lumière sont nécessaires : l’éclairage fonctionnel pour se maquiller ou se raser, l’éclairage général ou harmonieux pour éclairer l’intégralité de la pièce et enfin l’éclairage d’ambiance pour donner du cachet.

Toutes les pièces d’eau composées d’une douche ou d’une baignoire sont définies à travers 3 volumes. Chaque volume implique des consignes de sécurité à respecter.

Concernant la zone 0 (volume 0), elle est relative à la partie de la baignoire susceptible d’être submergée. Les appareils électriques utilisés doivent être de basse tension soit 12V et avec un de IP67/68. Les baignoires ou les douches à jets sont concernées par cette zone, des tests sont effectués par les fabricants pour garantir une totale étanchéité. Tout appareillage électrique est exclu.

La zone 1 (volume 1), est située dans une douche et autour de la baignoire et du receveur. Les équipements utilisés doivent avoir un IP de 65, soit étanche mais non submersible. Là aussi, le courant les traversant a une tension de 12V.

La zone 2 (volume 2) est placée à 60 cm de la zone 1. Proche des points d’eau mais avec un seul risque d’éclaboussure, un indice de protection de 44 est nécessaire.

Et enfin, la zone 3 (volume 3) est la zone située à 75 cm au-dessus de la zone 1 et 2 et d’une hauteur de 2,25 mètres à 2,40 mètres. Un IP21 à cette distance est suffisant.

L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage ! Alors sécurisez votre environnement et respectez les normes de sécurité. Esthétique, design et sécurité sont parfaitement compatibles pour trouver la solution d’éclairage parfaite pour votre salle de bain.


N’hésitez pas à consulter nos autres articles « techniques » pour mieux comprendre:


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s